Un grand livre commence longtemps avant le livre


J'ignore la véritable signification de ce message. Après tout, placé de cette manière il sort totalement de son contexte.


Pour ma part, je me plais à l'interpréter de la manière suivante :


Tout ce qui joue un rôle dans l'élaboration de notre histoire comme nos pensées, les journées à écrire, à raturer, à corriger, à recommencer... les échanges avec les bêta lecteurs, les illustrations, les larmes versées pour un personnage, une fin modifiée, puis à nouveau modifiée, des crises de nerfs, des pertes d'inspiration... Ensuite les recherches d'éditeurs, les refus ou les arnaques, les acceptations et les réjouissances, etc. Bref, le making-of d'un grand livre - dans le sens grand projet, évidemment - serait déjà le début de ce livre.


On le retrouve un peu à travers l'ajout de bêtisiers à la fin d'un film. On le retrouve également à travers l'ajout d'une vidéo dévoilant les coulisses d'un tournage. Toutes ces petites choses font finalement partie de l'histoire. Car sans elles, pas de livre, pas de film. Pas de projet fini.


Généralement bourrée d'anecdotes ou d'informations essentielles, cette période précédant le produit fini fait complètement partie de ce produit en question.

Voilà comment j'aime interpréter cette citation !

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram

© 2019 - 2020 Myriam Lorenz