Maitrisez ses émotions, ce n'est pas les refouler

Mis à jour : 12 juin 2019

Cet article est un extrait de mon essai très personnel intitulé : De la haine à l'Amour du monde. C'est avec plaisir que je vous le partage en tant que simple support de réflexion, ou bien de guérison, en fonction de qui le lira.


ATTENTION : cela n'est que ma vision des choses et non une vérité absolue !


Auteur de la photo : Ama_Dam_Vila

Selon les situations dans lesquelles nous nous retrouvons, nous sommes amenés, parfois, à ressentir de la colère, une immense joie, de l’anxiété, ou bien d’autres émotions encore.


Ce qu’il est important de comprendre est que chaque ressenti se doit d’être maîtrisé. Mais attention, la façon dont il le sera ne dépend pas de sa nature. En effet, il n’est pas question de contenir sa colère, sa tristesse, ou à contrario, s’obliger à apprécier un heureux événement.


Selon moi, la maîtrise de soi, la maîtrise de ses émotions, est un travail bien plus complexe qui demande une réflexion, un raisonnement intelligent, mais également de l’expérience.


Illustrons tout cela par un exemple tout simple


Léo se promène dans la rue avec des amis. Il est dans ses pensées quand un inconnu le bouscule. Ce dernier ne s’excuse pas, et poursuit son chemin. À cet instant, Léo râle. Plutôt fort même. Puis enfin, il retourne dans ses pensées, comme si de rien n’était.


Surpris, l’un de ses amis lui reproche de s’être laissé faire. D’avoir laissé tomber. Bref, aucun respect pour lui-même ! Cependant, un autre rétorque en lui témoignant son admiration. Car il constate que Léo est détendu, calme. Son esprit est apaisé. Ce qui n’est pas le cas de tous.


Alors, pourquoi chercher à se sentir mal, à s’énerver davantage lorsqu’on ne l’est déjà plus, notamment pour de telles broutilles ? Y a-t-il un enjeu important, derrière cela ? Telle est la question qui peut tout changer, marquant la différence entre l’action (ce qui est visible et qui donc, peut engendrer des effets) et l’état d’esprit (ce qui l’est moins).


Nous vivons avant tout pour être heureux


Ainsi, les émotions qui nous traversent doivent toujours être ressenties et maîtrisées de sorte à conserver notre équilibre mental. Parfois, il vaut mieux laisser exprimer sa colère, sa tristesse, son amour, sa joie. D’autre fois, il est préférable de se contenter de la tolérer, sans pour autant la laisser nous contrôler.


À partir de là, nous sommes en train de la maîtriser. Car nous avons conscience de son existence, mais aussi de son importante utilité.


En effet, on peut choisir d’exprimer sa tristesse pour se rassurer, pour ne pas oublier ; et de rester fort pour ne pas sombrer. En effet, on peut choisir d’exprimer sa colère, et de s’en servir comme une force pour lutter, pour gagner, et ne pas sombrer.


Les émotions sont telle une arme


Elles peuvent nous anéantir, tout comme nous rendre plus forts. Tout dépend de nous, de la manière dont on les maîtrise. Car, en reconnaissant ou non leur utilité du moment, en acceptant ou non de les exprimer, nous sommes déjà en train de les contrôler. Nous avançons dans la maîtrise du moi, et donc vers la route du bonheur, dictée par la Sagesse et la paix intérieure.



#développement #personnel #spiritualité #psychologie #émotions #haine #amour #tristesse #colère #introspection

Réussir sa vie, c'est mourir sans regret ...

© 2019 - 2020 par Myriam Lorenz